Accès membres

Accès membres

(Extrait du PV de la réunion de la Commission de Travail en date du 21 avril 2012)

Approuvées par le Comité du Spaniel Club Français en date du 27 juin 2012.
Mise en oeuvre : dès la saison d’automne 2012.

« A la suite du constat d’un très important déficit financier au terme de la saison 2011, la CT s’est engagée auprès du Comité du SCF à mettre en oeuvre des mesures de redressement immédiates et à bâtir pour l’avenir un dispositif de maîtrise de l’économie des Field-Trials. Il convient de préciser que ces actions, telles que définies ci-après, ont pour une large part été évoquées par Denis GIACOMO et Jacques PASTUREL lors de la réunion du Comité en date du 28 février dernier. Les mesures suivantes, proposées par la CT l’unanimité de ses membres présents, consistent notamment passer d’une logique de constat du résultat financier à postériori une logique de prévision et de projection financières :
Mesures concernant les juges :
  • Sensibiliser les juges sur l’ économie des FT, en les incitant pratiquer quasi systématiquement le covoiturage (notamment le transport des assesseurs), et privilégier si possible l’utilisation des transports en commun au-delà d’une certaine distance ;
  • Optimiser la taille des jurys, en fonction du nombre d’épreuves ;
  • Ne plus prendre en charge les repas des accompagnants (conjoints et/ou enfants) sauf exception, notamment pour les invitations de juges étrangers ;
  • Privilégier l’hébergement dans des gîtes ou des villages de vacances (hors saison), et pour les zones urbaines négocier des tarifs de week-end dans des hôtels de périphérie (autour de 40 € la nuitée).
NB : une adaptation de la tarification des frais kilométriques, avec mise en place d’un système de dégressivité, envisagée dans un premier temps, a été abandonnée car non conforme au règlement des juges arrêté par la SCC.

Mesures relatives à la sélection des concours (mise au point des calendriers)

  • Opérer une sélection, parmi les concours existants et les nouveaux territoires proposés, de façon à les répartir harmonieusement, en fonction de la demande (situation géographique des utilisateurs) ;
  • Demander systématiquement aux organisateurs proposant un nouveau concours de constituer un dossier descriptif (terrains, infrastructures d’accueil, pr visions de d penses…) ;
  • Ecarter les concours lourdement déficitaires ;
  • Optimiser le nombre de concours, en regroupant les épreuves sur plus de 2 jours pour certains concours, notamment les concours à CACIT ;
  • Susciter la prise en charge d’un concours par l’Association des Dresseurs professionnels ;
  • Susciter également la prise en charge d’autres concours par des Canines régionales (en veillant bien entendu la fiabilité de l’organisation).

Mesures relatives à l’organisation pratique des concours :

  • Mettre au point un canevas de recommandations à remettre aux organisateurs ;
  • Demander systématiquement aux organisateurs locaux, pour tous les concours, de produire un bilan prévisionnel des dépenses d’organisation et de s’engager sur un partenariat avec des sponsors pour la prise en charge des achats des récompenses. Pour les nouvelles candidatures, cette prévision de dépenses devra notamment être fournie avant la décision de sélection de l’épreuve dans le calendrier (voir ci-avant) ;
  • Solliciter, autant que faire se peut, des subventions ou aides (Canines, Fédérations de Chasseurs, Conseils Généraux…) pour tous les concours ;
  • Restauration : pour les repas de midi faire le plus simple possible et pas cher, en privilégiant le casse- croute ; pour un repas table (restaurant ou traiteur), négocier un prix de 13 à 15 € maxi tout compris.Pour le repas officiel négocier la composition précise du menu, à un prix maxi tout compris de 20 à 25 €
  • Gibier lâché : 1,5 pièce maxi par parcours, coût à négocier absolument (autour de 10€), auprés de plusieurs fournisseurs dans la mesure du possible ;
  • Récompenses : les plaques de chenil et les coupes éventuelles ne seront remises qu’aux 3 premiers chiens classés (notion de podium, comme dans la plupart des sports individuels), sachant que les organisateurs auront la faculté de primer les chiens au-delà du podium via le sponsoring ;
  • Tarifs d’engagement à actualiser comme suit (cf chiens d’arrêt) : Adhérents SCF : 40 €, et 20 € pour les preuves de débutants ; Autres : 45 €, et 25 € pour les preuves de débutants.

Mesures spécifiques aux concours à CACIT :

  • Mixer les épreuves à CACIT et les épreuves à CACT (dans la même journée, sauf pour la Coupe de France, en limitant bien entendu l’inscription à une seule de ces épreuves) ;
  • Optimiser la taille des épreuves, conformément au règlement A de la F.C.I. ;
  • Optimiser les lâchers éventuels de gibier, dans les conditions rigoureusement définies par le règlement A, en fonction du gibier naturel présent sur le territoire (critère majeur de choix) ;
  • Solliciter enfin au plus haut niveau (par le Président du SCF) une aide financière de la SCC pour la Coupe de France et la Coupe d’Europe, épreuves prestigieuses très onéreuses. Cette aide devra être sollicitée officiellement en 2 temps : dès la mise en place du calendrier, et dès la clôture de l’épreuve.
NB : ces mesures, qui ont fait l’objet d’un début de mise en pratique pour la saison de printemps 2012, ont permis d’ores et déjà d’obtenir une nette amélioration du résultat financier (bénéfice de 406€, à comparer avec un déficit de 485€ pour le printemps 2011).