Logo Spaniel Club Français
Accès membres & rédacteurs

Accès membres & rédacteurs

Δ   Sélectionnez ci-dessus la race de votre spaniel   Δ

MODIFICATION Juillet 2018, validée par la CUN le 13 Août 2018 et le Comité SCC le 13 Septembre 2018 : Edition 2015 corrigée avec le concept de RACES au lieu de VARIETES (mise en  conformité cf. NOUVEAUX STATUTS)

Téléchargez le Règlement de Field-Trials pour Spaniels

Règlement Concours Amateur

(1) Les Field-trials d'automne et les Field-trials de printemps organisés par le Spaniel Club Français - en dehors de la Coupe de France et des concours à CACIT - proposeront des engagements en concours ouverts ou en concours amateurs.

(2) Ces concours se dérouleront en même temps, selon le même règlement et sous les mêmes mesures d’ordre.
Ils seront jugés avec la même rigueur et les recommandations du Spaniel Club Français en matière d’harmonisation des jugements leur seront, aux uns comme aux autres, applicables.

(3) Les concours ouverts s’adressent, comme leur nom l’indique, à tous les conducteurs et à tous les chiens désignés dans le règlement.
Les concours amateurs s’adressent aux conducteurs amateurs, ne présentant pas plus de deux chiens par journée (la même personne pouvant présenter un chien en concours amateur et un chien différent en concours ouvert), et aux chiens désignés dans le règlement, propriété de leur conducteur et ne réunissant pas encore les récompenses de travail suffisantes pour prétendre à l’homologation d’un championnat de Travail. Les chiens en copropriété pourront courir si les deux propriétaires sont des amateurs.

Le Spaniel Club Français retient la définition du mot amateur par rapport aux règlements généraux de la cynophilie française.
Il est bien spécifié qu’un chien engagé en concours amateurs ne pourra être présenté le même jour en concours ouverts, et vice-versa. Si par manque de concurrents en concours amateurs, le dit concours ne peut être organisé, les concurrents seront inscris d'office en concours ouverts, sauf avis contraire à l'inscription.

(4) Le classement du Championnat de FT/GT sera effectué sur les résultats obtenus dans les seuls concours ouverts.

(5) Toutes les dispositions qui ne sont pas évoquées au présent projet seront conformes au Règlement des Field- Trials pour Spaniels.

  • Le chien ayant obtenu un CACT (ou RCACT pour les femelles), en concours ouvert ou amateurs, ne pourra plus participer aux concours amateurs.
  • Un seul CACT (ou RCACT pour les femelles) en épreuve amateur sera pris en compte pour l’homologation d’un Championnat de Travail.
  • Le CACT (ou RCACT pour les femelles) obtenu en épreuve amateur doit précéder les récompenses obtenues en concours ouvert.

Règlement de Fields Trial pour Spaniels

Cette édition modifie toutes les notes et règlements antérieurs

ART.1 BUT DES FIELDS-TRIALS

Le premier objectif de ces concours de chasse est de constater, de privilégier et de primer les qualités naturelles des différentes races de Spaniels. Ces épreuves ont pour but de mettre en valeur les reproducteurs d’élite qui se seront signalés par leurs qualités naturelles de nez, de style, d’allure, d’endurance, d’initiative et de disposition à recevoir et à conserver le dressage reçu et susceptibles d’engendrer d’autres grands trialers et de nombreux chiens de chasse de tout premier ordre.

A - ORGANISATION ADMINISTRATIVE

Les calendriers des field-Trials d'automne et de printemps seront établis et proposés à la Commission d'Utilisation Nationale par le SCF.

ART.2 SAISON. GIBIER. TERRAIN.

Les terrains devront être suffisamment denses, appropriés au travail du spaniel, mais permettant une conduite correcte et aux juges de contrôler le travail du chien.

Epreuves en période de chasse, dites d’automne :
Elles ne peuvent se dérouler évidemment qu’en période d’ouverture de chasse, si possible sur gibier naturel et avec gibier tiré pour chaque chien au cours de son ou de ses parcours.


Epreuves hors période de chasse, dites de printemps sur gibier naturel:
Ces épreuves pourront être disputées dès la fermeture générale de la chasse, jusqu’au début d’avril.
La commission de travail du SCF a fixé à quatre le nombre minimum d’épreuves à disputer chaque année. Ces épreuves devront être réparties harmonieusement sur le territoire de notre pays.
Le CACT ne pourra être attribué que si le chien a pris un point sur gibier naturel indiqué sur le programme du concours.

a) PARTICIPATION AUX FRAIS D'ORGANISATION - ENGAGEMENTS

ART.3 CONDITIONS

Ne peuvent prendre part aux concours ouverts que les chiens de race pure, inscrits à un livre d’origine reconnu par la F.C.I. Pour courir en concours ouvert, les chiens devront être âgés de 10 mois minimum.

ART.4 DELAIS- REFUS- SUPPRESSION

Aucune inscription ne sera acceptée après la date de clôture (fixée par la société organisatrice) des engagements, soit environ 15 jours avant le concours, ceci afin de respecter la législation imposée par les services vétérinaires. La société organisatrice se réserve le droit d'avancer la date de clôture pour cause de contraintes techniques (manque de juges ou de terrains...) et de refuser les engagements sans avoir à en fournir le motif.
Ne sont pas admis : les chiens agressifs, les chiens atteints de maladie contagieuse, les chiens appartenant à des personnes disqualifiées ou faisant partie de société ou de club non reconnu par la SCC ou par la FCI. En cas  d’impossibilité, la société organisatrice se réserve le droit d’annuler le concours sans rembourser les engagements attendu que celle-ci devra couvrir les frais d’organisation qu’elle a engagés.

ART.5 DROITS- N° LOF- CARNET DE TRAVAIL- RAGE

Les engagements ne seront valables que s’ils sont accompagnés du montant de la participation aux frais d'organisation, du n° LOF, du numéro de tatouage (qui devra être parfaitement lisible sur le chien) et du numéro de carnet de travail; toutes ces informations devront être portées sur le programme de l’épreuve. Lors de l’engagement, le propriétaire devra fournir un certificat de vaccination antirabique de modèle réglementaire à jour, cette obligation vaut pour les chiens provenant d’une zone infestée de rage ou allant dans une zone infestée de rage.
Dans tous les concours, sans exception, le carnet de travail est exigible et devra être remis à l’appel. En cas de non-présentation du carnet de travail, le chien ne pourra pas prendre part au concours.

ART.6 FORFAIT

Les chiennes en folies seules pourront être déclarées forfait. La participation aux frais d'organisation ne sera pas remboursée, sauf si le forfait est déclaré minimum cinq jours avant le jour de l’épreuve.
En aucun cas, il ne sera accepté de changement de chiens.

ART.7 CONTESTATION- CAUTION

Toute contestation est tranchée par le Responsable de la société organisatrice.
Toute réclamation déposée par un concurrent doit être formulée et déposée sur le champ par écrit auprès de la personne mentionnée comme responsable de la manifestation sur le catalogue de l’épreuve, accompagnée d’une somme égale à quatre fois le montant de la participation aux frais d’organisation, somme qui restera acquise à la société organisatrice si la réclamation n’est pas fondée. Toute réclamation déposée par un concurrent après la clôture de la manifestation est irrecevable.
Cette réclamation déposée suivant les modalités décrites ci-avant doit être confirmée par courrier recommandé avec AR dans les 24 heures :

  • au Président de la Société Canine organisatrice avec copie au Président du SCF et au Président de la Commission de Travail du SCF,
  • si l’épreuve est organisée par le SCF, au Président de la commission des litiges du SCF, avec copie au Président du SCF et au Président de la Commission de Travail du SCF.

Dans les deux cas, le président de la Société Canine organisatrice ou celui de la commission des litiges du SCF transmettra dans les quinze jours la réclamation au Président de la CUN des chiens d’Arrêt, Retrievers et Broussailleurs et au Président du SCF, accompagnée d’un rapport circonstancié.

ART.8 RESPONSABILITE

Le présentateur fera courir son chien à ses risques et périls. La Société organisatrice décline toute responsabilité du fait de ses manifestations.

b) LES CHIENS

ART.9 NOMBRE DE CHIENS

L’homologation des récompenses par la SCC, n’est accordée que si l’épreuve comporte au moins six chiens présents, appartenant au moins à trois propriétaires différents. Le maximum de chiens engagés dans un concours est de quinze. Exceptionnellement les concours pourront être dédoublés à partir de 14 chiens engagés.

ART.10 RÉPARTITION PAR RACES

Dans les épreuves sont prévues deux catégories séparées. L’une où prendront part aux concours les cockers, l’autre où participeront les Autres Races.
Des épreuves dites Spéciales Races Rares pourront être organisées avec l’accord écrit du club, pour ces concours l’art.9 du règlement devra être respecté.
Pour les épreuves Autres Races, la répartition des chiens par race devra se faire d'une manière équitable et équilibrée en pratiquant le panachage entre les races engagées.

ART.11 RÉPARTITION DES CONCOURS

La répartition des chiens est faite par la société organisatrice.
L’engagement maximum est de 10 chiens par jour et par conducteur, répartis dans 3 concours.
Lorsqu’il y aura une Spéciale Races Rares, les chiens pourront être présentés dans quatre concours dont cette spéciale. Ce règlement s'appliquera également le jour où il y aura à la fois des séries dotées du CACT et des séries dotées du CACIT.
Le jour où toutes les séries seront dotées du CACIT il sera fait application de la réglementation en vigueur pour les concours à CACIT (règlement A, art.6).
L’ordre de passage s’effectuera par tirage au sort, qui sera fait la veille du concours en présence d’un concurrent. Toutefois un concurrent ne pourra arguer de celui-ci pour refuser de se mettre à la disposition des juges.

c) LES JUGES- LES FUSILS

ART.12 REMPLACEMENT- NOMBRE

La société organisatrice peut toujours remplacer les juges empêchés et en désigner autant que besoin est; pour les fusils officiels, ils seront au nombre de deux et les mêmes pendant la durée du concours. Les fusils officiels ne peuvent pas avoir de chiens engagés dans d'autres séries. S'il y a deux fusils officiels sur le concours, les juges ne doivent pas être porteurs de fusils.

ART.13 QUALIFICATION

Pour que les récompenses soient homologuées, il faut que le concours soit jugé par deux juges, dont l’un au moins qualifié ou stagiaire dans un pays appliquant le règlement A de la FCI, l’autre pouvant être un :

  • assesseur, ou élève-juge
  • Si l’équipe de juges est composée d’un juge relevant d’un pays où est appliqué le règlement B de la FCI et l’autre d’un pays où est appliqué le règlement A, les deux juges devront être qualifiés.

Un des deux juges peut être autorisé à tirer dans le cas extrême où l’organisateur aurait à pallier l’absence d’un fusil.

    Un juge qualifié ou stagiaire peut être autorisé à juger seul, mais il devra être accompagné par des fusils ayant présenté en Field-trial ou ayant tiré de nombreuses fois dans nos épreuves.

B - ORGANISATION TECHNIQUE

ART.14 APPEL

L’heure et le lieu d’appel devront être indiqués au calendrier des Field-Trials. L’appel se fera à l’heure indiquée. Les concurrents qui ne répondront pas "présent" à l’appel seront considérés comme forfait.

ART.15 INVITÉS

Les concours ne sont pas publics. Seuls sont admis sur les terrains les propriétaires et les conducteurs de chiens engagés, les membres de la société organisatrice et les invités du SCF ou de la Société organisatrice.

ART.15 bis PERSONNES AUTORISEES A SUIVRE LES PARCOURS

Les assistants et concurrents devront notamment se conformer aux recommandations et mesures d'ordre particulières prescrites à l’appel du matin.

Les propriétaires des chiens en action pourront suivre le parcours de ceux-ci, mais sans se joindre aux Juges et sans manifester leurs impressions.

Les personnes admises au titre de l'article 15 sont autorisées à suivre, sauf directives particulières des juges motivées notamment par les particularités du terrain ou la nature du gibier. Les suiveurs autorisés devront se conformer aux mesures d'ordre prescrites, entre autre rester groupés, suivre en silence (sans jamais intervenir à la voix sauf à y être invités sur questionnement des juges) à une trentaine de mètres minimum, ne jamais battre les fourrés ou passer sur le terrain non parcouru par les chiens. Elles ne devront en aucune façon perturber le déroulement du concours.
La ligne des juges sera composée du présentateur, des juges et assesseurs éventuels, et des fusils. Aucune autre personne ne pourra être présente dans cette ligne au moment d’une présentation.
Toute personne qui troublera l'épreuve ou ne se conformera pas aux injonctions des juges pourra être exclue du concours sur le champ, et des concours à venir pour une durée déterminée.

ART.16 ENTRAINEMENT- NON CONCURRENTS- CHIENNES EN FOLIE

Sauf accord des organisateurs, tout entraînement sur les terrains d'une épreuve est interdit la semaine précédant le concours, le jour et le lendemain de celui-ci.
La présence des chiens non tenus en laisse, non-inscrits au concours et des chiennes en folie est interdite sur le terrain.
Les chiennes en folie devront être déclarée à l’appel et seront autorisées à concourir mais leur parcours devra être effectué après le passage de tous les autres concurrents et des chiens à revoir. Elles ne devront, sous aucun prétexte, quitter la voiture avant leur parcours sous peine d’exclusion.
Toute personne prise en infraction pourra être exclue du concours sur le champ, et des concours à venir pour une durée déterminée.
Il en sera de même pour un présentateur ou un spectateur dont l’attitude serait incorrecte et incompatible avec l’esprit courtois et sportif qui doit régner sur les épreuves.

ART.17 COLLIER- TATOUAGE

Aucun chien ne pourra porter pendant sa présentation d’appareil coercitif et le conducteur faire usage de moyens de coercition. Le chien ne sera pas autorisé à porter un collier, quel qu’il soit, sauf dans la cadre de l’exception décrite ci-après.

Si le chien doit explorer une partie de terrain où il sera difficile de contrôler son travail, le juge président du concours avec l'accord du conducteur pourra prendre la décision de faire porter un grelot au chien, afin d'assurer la bonne marche et la sécurité de l'épreuve. Le port du grelot sera décidé en début de parcours, il devra être conservé durant toute la durée de l'épreuve.
Le grelot sera identique pour tous les concurrents.

Rappel : le contact du chien avec son conducteur est une des caractéristiques naturelles des spaniels.
Le tatouage (ou le N° d’identification par puce) sera contrôlé en présentant le chien aux juges avant le concours.

ART.18 CONDUITE

Le conducteur devra en toute circonstance se conformer aux indications des juges. Il ne devra faire usage de la voix et du sifflet qu’avec la plus grande discrétion et sobriété.
L’usage du sifflet à ultra-sons est interdit.
Le conducteur ne pourra être muni d’une canne ou d’un bâton pendant sa présentation, sauf nécessité à apprécier par le(s) juge(s).
Les chiens devront être conduits comme ils le sont généralement à la chasse en marchant au pas de promenade, dirigés de préférence d’un signe. Les appels trop fréquents soit à la voix soit au sifflet seront comptés comme faute d’obéissance. Les chiens devront être conduits et battre le terrain dans la direction et les limites fixées par le juge. Les concurrents ne devront pas retenir leur chien après avoir pris un point.
En aucun cas le conducteur ne peut courir après son chien, venant de prendre un point, pour le contrôler en s’interposant entre le chien et le gibier ou bien en arrêtant son chien physiquement par contact. Ces attitudes seront considérées comme faute grave.

ART.19 LE VENT

Les juges s’efforceront de mettre autant que possible tous les chiens dans les mêmes conditions de travail. S’ils ne peuvent mettre tous les chiens à bon vent, ils devront tenir compte de l’intelligence du travail exécuté dans ces conditions particulières.

ART.20 1er TOUR- 2e TOUR

A moins qu’un chien ne présente des insuffisances évidentes ou commette des fautes éliminatoires, il sera examiné pendant au moins 15 minutes. Après le premier tour, les juges auront la faculté de rappeler les chiens pour un second tour de 15 minutes maximum, si ceux-ci méritent le qualificatif excellent.

ART.21 MINUTE

Les juges devront sonner la minute. En début de parcours, il sera accordé une minute de détente pendant laquelle le ou les points pris seront acquis, mais les fautes commises ne compteront pas ( la faute dans la minute n’annule pas le point ). Si un chien prend un point sur la fin de la minute, on attendra la fin de cette action pour sonner la minute. Si le chien refuse le rapport dans la minute, il devra faire un rapport à froid en fin de parcours s’il n’a pas eu d’autre occasion.
Une sortie de main dans la minute ne sera pas sanctionnée, sauf si le chien ne revient pas dans un délai d’une minute.
Une occasion non exploitée dans la minute ne permettra pas un second tour sous prétexte que le chien n’aura pas eu une autre occasion hors la minute.

ART.22 FUSILS

Les fusils devront suivre uniquement les consignes données par les juges.
En tout cas, à chaque parcours, il leur est demandé de tirer le premier gibier qui se lève ( même à froid ) puis uniquement le gibier travaillé par le chien.
Si l’organisateur décide de ne tirer qu’une seule pièce de gibier par parcours, tous les autres gibiers levés par le chien seront salués par un coup de fusil.
Les fusils devront toujours se tenir à la hauteur du conducteur et ne devront en aucun cas courir pour aller sur le chien ou le servir.

ART.23 CHANGEMENT DE TERRAIN

En cas de changement de terrain, le temps sera suspendu pour être repris au relancé.

ART.24 COUP DE FEU

Un coup de feu sera obligatoirement tiré pendant le parcours, la crainte caractérisée du coup de feu sera sanctionnée par un insuffisant.

ART.25 FIN DE PARCOURS

Lorsque la fin de parcours aura été sonnée, aucun point ne comptera plus, ni aucune faute si le chien est repris immédiatement. Si le chien sort de la main il sera éliminé.

C - JUGEMENTS

ART.26 BASES

Les juges ne baseront pas leur classement sur le nombre de points pris mais sur la qualité du ou des points pris et devront essentiellement considérer les aptitudes et les caractéristiques du travail propres à chaque variété, notamment:

  • le style inhérent à la race
  • l’intelligence
  • la quête de juste ampleur en relation avec la portée du fusil et avec la nature du terrain
  • l’allure vive et rapide selon la variété
  • l’action passionnée et continuelle
  • le contact du chien avec son conducteur
  • le nez, soit sur piste soit à bon vent
  • la sûreté dans l’exploitation d’une piste et la vitesse d’exécution
  • l’immobilité à l’envol et à la fuite du gibier
  • l’autorité dans la prise du point
  • ne sera compté "Point" que celui où le chien aura indiqué et bourré le gibier sans intervention de son conducteur
  • l’indifférence au coup de fusil
  • la promptitude et la précision dans la localisation du point de chute du gibier
  • la persévérance dans la recherche du gibier blessé
  • la rapidité à saisir le gibier mort ou blessé
  • le rapport rapide et avec la dent douce
  • l’endurance aux efforts
  • le courage aux ronciers

ART.27 FAUTES GRAVES ET VENIELLES

Les fautes GRAVES ELIMINATOIRES sont les suivantes:

  • absence de quête ou manque d'envergure de quête (la quête idéale se situe dans un rayon correspondant à la portée du fusil)
  • manque d’action passionnée
  • défaut notoire d’intelligence
  • peur du coup de fusil et du gibier
  • insuffisance de nez
  • allure non propre à la variété
  • le chien court, mais ne chasse pas
  • défaut d’obéissance
  • faire lever souvent du gibier au-delà de la portée du fusil
  • donner de la voix avec insistance ou en tout cas sans justification
  • refus de rapport
  • rapport avec la dent dure
  • indications non justifiées et répétées
  • passer du gibier
  • chien arrêté physiquement

Les fautes VENIELLES sont les suivantes:

  • faire lever, après un pistage long, un gibier au-delà de la portée du fusil (si cela se reproduit cette faute serait éliminatoire).
  • poursuivre le gibier à condition que le chien revienne au premier rappel.
  • le rapport spontané (le chien doit rester sage au départ du gibier et ne partir qu'à la chute de l’oiseau) ne permet pas l'obtention du CACT ou de la RCACT.

ART.28 LE POINT

On ne comptera comme point que ceux pour lesquels le spaniel aura franchement indiqué et bourré le gibier, ces actions devant être effectuées dans la continuité, sans interruption, ni pose d’arrêt. Le conducteur en aucun cas ne pourra appuyer son chien. On comptera comme points, ceux de pistage pour lesquels le spaniel aura franchement travaillé et forcé le gibier dans les limites raisonnables de la portée de tir.
Si le chien bourre le gibier à l’ordre le point ne sera pas compté et le chien sera éliminé.

ART.29 LE RAPPORT

Sur chaque pièce de gibier abattue le chien sera envoyé au rapport. Pour le rapport, le juge a la faculté d’accorder au conducteur de conduire le chien sous le vent près de l’endroit du point de chute du gibier, si celui-ci a été abattu lorsque le chien ne le travaillait pas ou hors de la vue du chien.
Le rapport est correct quand le chien charge immédiatement et ramène le gibier rapidement avec la dent douce à son conducteur et ne le donne qu’à l’ordre dans la main.
Le chien devra faire preuve d'initiative et de nez, il perd des points si le conducteur doit l’accompagner dans la recherche pour lui faire prendre le vent ou la piste.
Si le chien n’a pas eu d’occasion de rapporter pendant son parcours, le rapport à froid doit être fait sur un gibier frais et sain, si possible dès la fin de son parcours (dans l’action).

  • Rapport spontané : voir article 27.
  • Rapport à froid : Le gibier sera disposé sur le terrain hors de la vue du chien, à environ 20 ou 30 mètres de celui-ci. Le terrain sera travaillé à bon vent comme
    en action normale de chasse. Après le tir, le chien sera envoyé au rapport. La durée de la recherche n’aura aucune importance et ne constituera en aucun cas un critère d’évaluation. Tant que le chien cherchera activement, il lui sera permis de continuer. Si plusieurs rapports à froid sont à effectuer, ils le seront chacun sur
    un morceau de terrain différent.
    Le rapport du lièvre est obligatoire pour tous les spaniels (pour les COCKERS, le refus de rapport du lièvre n’est pas éliminatoire; toutefois le rapport exécuté est considéré comme une note méritoire).
    Le non retrieving d’un gibier blessé n’est pas éliminatoire, si le chien a au moins essayé en prenant la piste plus ou moins longuement. Le retrieving d’un gibier blessé est considéré, selon sa difficulté, comme une note très méritoire.
    Si un coup de fusil abîme une pièce de gibier au point d’excuser un refus ou un mauvais rapport, le jury pourra provoquer un deuxième essai de rapport avec un gibier frais et sain.
  • Le chien ayant été sage au départ du gibier et au coup de feu, il n’est pas nécessaire qu’il soit envoyé au rapport à l’ordre des juges, mais seulement à celui de son conducteur.
  • Rapport à froid pour les concours de printemps (gibier non tiré):
    • Les chiens classés feront le rapport à froid dès la fin de leur parcours.
    • Les rapports à froid se feront de la façon décrite ci-dessus. Les rapports à froid se feront avec un pigeon ou un lapin.

ART.30 PRESTATION MINIMUM

Pour être classé dans les prix, le chien doit obligatoirement avoir pris un point, effectué un rapport et un parcours d’au moins 15 minutes méritant le qualificatif BON.

ART.31 LE CLASSEMENT

Chaque parcours sera soit classé, selon son mérite, par un qualificatif EXCELLENT avec ou sans CACT ou RCACT, ou TRES BON, ou BON, soit récompensé par une MTHR ou un CQN.

ART.32 LA M.T.H.R.

Elle ne pourra récompenser qu’un parcours EXCELLENT de 15 minutes avec un excellent point, entaché d’une faute plus ou moins grave mais non éliminatoire (sans laquelle il aurait pu prétendre au qualificatif EXCELLENT) selon les circonstances et les impressions des juges.
Une seule MTHR peut être attribuée par concours.

ART.33 LE C.Q.N.

Il ne sera accordé qu’à un parcours EXCELLENT d’au moins 15 minutes entaché de fautes de dressage, au cours duquel le chien aura pris un excellent point et bien qu’ayant refusé le rapport aura au moins appréhendé le gibier immédiatement.

ART.34 LE NON-QUALIFIÉ

Chaque parcours non qualifié sera noté, suivant le cas, de la façon suivante:

  • PAS D’OCCASION ( P.O ) : pour un ou plusieurs tours de grand mérite et sans occasion.
  • NON CLASSÉ ( N.C ) : pour un parcours sans grand mérite et sans occasion.
  • ÉLIMINÉ : faute grave, manque de dressage.
  • RETIRÉ : jugé hors la note du concours par le conducteur et retiré par celui-ci avant l’intervention du juge.
  • INSUFFISANT jugé hors la note du concours et des possibilités de la variété ou ayant peur du coup de feu. Le chien qui ne sera pas dans la note du concours dans les cinq premières minutes recevra le qualificatif INSUFFISANT. L’INSUFFISANT même avec un point, demeure INSUFFISANT. Le chien ayant reçu deux fois le qualificatif INSUFFISANT, durant une saison de printemps ou d’automne ne pourra plus concourir dans celle-ci, mais seulement la saison suivante.

ART.35 COMPTE-RENDU

Le Président du jury donnera le classement de son concours et pourra l’expliquer par un compte rendu bref et précis.
A la fin du palmarès, les carnets de travail seront remis aux concurrents avec la mention du classement obtenu (art.30) ou à défaut une des annotations ci-dessus (art. 32 et 33).
Sauf faute technique de la part du juge, les jugements et les classements sont sans appel. Des divergences sur l’octroi des qualificatifs ne sont pas considérées comme des fautes techniques.

N.B. CHAMPIONNAT NATIONAL DE TRAVAIL:

Pour prétendre au titre de Champion de Travail il faudra que le chien obtienne (*) :

  • trois CACT en Gibier Tiré (Field-Trials d’automne) et un EXC au printemps sur gibier naturel,
  • ou deux CACT en Gibier Tiré (Fields-Trials d’automne) et un CACT au printemps sur gibier naturel,
  • ou un CACT en Gibier Tiré (Fields-Trials d’automne) et deux CACT au printemps sur gibier naturel.

Un seul de ces CACT pourra provenir d’un concours amateur ou d’une épreuve spéciale réservée aux Races Rares. Le CACT de la SCC, lors de la Coupe de France, compte double s’il est accompagné de CACIT.
Après l’obtention du dernier CACT, un contrôle de rapport à l’eau sera effectué en présence de deux juges qualifiés. Le résultat devra être noté sur le carnet de travail, avec la mention « contrôle de rapport à l’eau de championnat », et la mention admis, paraphé par les deux juges. Le chien n’aura pas à effectuer ce contrôle de rapport à l’eau s’il a été classé dans un concours à CACIT dans la saison ou s'il a satisfait à une épreuve test de rapport à l’eau dans la saison.
Dans le décompte des CACT nécessaires à l’obtention du titre de Champion national de Travail, la RCACT ne pourra être prise en compte que si le titulaire du CACT est Champion homologué à la date du concours (pas d’effet rétroactif).
Le dossier de demande d’homologation du titre de Champion national de Travail devra être adressé par le propriétaire au secrétariat général du Spaniel Club Français dans les deux mois suivant l’obtention de la dernière récompense.
Le dossier d’homologation comprend :

  • la copie du carnet de travail,
  • la copie du carton de TB obtenu lors d’une exposition,
  • les résultats des tests de santé demandés pour le titre de champion de beauté

NB : seules les récompenses suivantes peuvent être prises en considération dans le décompte du délai de deux mois pour la transmission du dossier d’homologation : CACT, RCACT, EXC en printemps, TB en exposition.
Ne sont pas considérées comme une récompense : le contrôle de rapport à l’eau, les examens médicaux.

(*) Variante pour les femelles (toutes variétés) :

Les femelles toutes variétés peuvent homologuer le titre de Champion national de Travail avec 1 CACT et 2 RCACT, dont :

  • au minimum une de ces récompenses obtenue obligatoirement en Gibier Tiré (Field-Trials d’automne),
  • et au minimum une de ces récompenses obtenue en printemps sur gibier naturel, ou à défaut un classement EX obtenu en printemps.

Un seul de ces CACT ou RCACT pourra provenir d’un concours amateur ou d’une épreuve spéciale réservée aux Races Rares. Le CACT de la SCC, lors de la Coupe de France, compte double s’il est accompagné de CACIT.
Après l’obtention des récompenses telles que décrites ci-avant, un contrôle de rapport à l’eau sera effectué en présence de deux juges qualifiés. Le résultat devra être noté sur le carnet de travail, avec la mention « contrôle de rapport à l’eau championnat », et la mention admis, paraphé par les deux juges. La chienne n’aura pas à effectuer ce contrôle de rapport à l’eau, si elle a été classée dans un concours à CACIT ou si elle a satisfait à une épreuve test de rapport à l’eau dans la saison.
Dans le décompte du CACT nécessaire à l’obtention du titre de Champion national de Travail, la RCACT ne pourra être prise en compte que si le titulaire du CACT est Champion homologué à la date du concours (pas d’effet rétroactif).
Le dossier de demande d’homologation du titre de champion national de travail (composé comme décrit ci- avant) devra être adressé (comme décrit ci-avant) par le propriétaire dans les deux mois suivant l’obtention de la dernière récompense (suivant la définition décrite ci-avant).

CHAMPIONNAT NATIONAL DES FIELD-TRIALS DE GIBIER TIRÉ

Ce titre ne peut être attribué qu'à un chien inscrit au LOF et appartenant à un Français. Le classement est effectué "aux points" sur l'ensemble des épreuves de la saison.
Pour figurer au classement de ce championnat, il faudra avoir couru au moins six journées dans la saison.
Seront pris en compte les six meilleurs résultats de l'année avec obligatoirement une récompense dans une épreuve à CACIT.
Pour homologuer le titre de Champion des Field-trials de gibier tiré de l’année, seront exigés les mêmes tests de santé demandés pour le titre de Champion de travail.
Plusieurs résultats en CACIT pourront être comptabilisés à partir du moment où ils seront supérieurs au pointage des épreuves à CACT.
Les épreuves de Printemps ne peuvent en aucun cas compter pour le Championnat de Field-Trials de Gibier Tiré.

Barème d'attribution des points:
CACIT 14 points
RCACIT 13 points
CACT 12 points
RCACT 11 points
1er Excellent 10 points
2ème Excellent 9 points
3ème Excellent 8 points
Excellent 7 points
MTHR 6 points
Très Bon 4 points
Bon 1 point
CQN 2 points

En cas d'égalité, les chiens seront départagés selon deux critères, dans l'ordre :

  • 1° Le meilleur résultat en CACIT
  • 2° Le plus grand nombre de CACT
  • Si l’égalité demeure après prise en compte de ces deux critères, un barrage couru en couple sera organisé.

COUPE DE FRANCE

Elle sera attribuée en appliquant le barème de points du Championnat de Gibier Tiré, mais le chien pour être vainqueur devra avoir obtenu un CACT ou RCACT sur l'un des deux jours. En cas d'égalité un barrage couru en solo départagera les chiens

Les chiens classés devront faire un rapport à l'eau, sur les deux jours. S’ils effectuent le rapport à l’eau le premier jour, ils n’ont pas à l’effectuer le deuxième jour.

Le C.A.C.I.T. de la S.C.C. sera toujours couru le premier jour de la Coupe de France.

TITRE DE TRIALER:

Pour obtenir un titre de Trialer, il faudra obtenir un qualificatif Excellent en Field-Trial (pour toutes les races de spaniels) et un qualificatif TB en exposition.

RÈGLEMENT DES ÉPREUVES DE CHASSE PRATIQUE SUR BÉCASSES ET LAPINS

Outre les dispositions s'appliquant à tous les Field-Trials, ces épreuves de chasse pratique devront en plus respecter les modalités suivantes:

ART.1 :

La Société organisatrice devra annoncer que les épreuves ont lieu uniquement sur bécasses ou lapins, cependant il pourra être tenu compte dans le classement des bons points et des fautes non éliminatoires, pris sur tout autre gibier. Le chien ne peut être classé que s'il a pris au moins un point valable sur bécasse ou sur lapin.

ART.2 :

Ces épreuves se dérouleront obligatoirement sur des terrains particulièrement propices à ces chasses.

ART.3 :

Ces épreuves qui doivent être à l'image exacte de la chasse pratiquée ( bécasses ou lapins ) ont pour but de récompenser les meilleurs chiens de chasse, c'est à dire susceptibles de donner l'image de marque de leur race en particulier par leur passion de la chasse, leur intelligence et leur efficacité dans la recherche, leur endurance, leur décision dans la prise du point, leur dressage ( souplesse, obéissance, rappel, rapport ) sur des gibiers naturels et sauvages.

ART.4 :

Ces épreuves peuvent être soumises à certaines conditions particulières de participation (se renseigner auprès du Spaniel Club Français).
Sauf problème de disponibilité de terrains, le nombre de chiens présentés par conducteur n’est pas limité au-delà de la règle fixée par l’article 11 du règlement de field-trials pour spaniels.
En cas de problème, il pourra être exigé de chaque propriétaire de limiter le nombre d’inscriptions à un seul chien, dans la limite des places disponibles (Cockers et Autres Races réunis).
Si cette limitation n’était pas suffisante, les engagements pourront être limités par ordre chronologique d’inscription, à concurrence des places disponibles.

ART.5 :

Ces épreuves ne comptent pas pour le Championnat de France de Gibier Tiré.

ART.6 :

Les jurys de ces concours seront constitués selon des règles identiques à celles décrites à l’article 13 des Fields-trials pour Spaniels.

RÈGLEMENT INTERNATIONAL DES ÉPREUVES POUR SPANIELS ANGLAIS DE CHASSE
RÈGLEMENT ' A '

Se reporter au règlement spécifique en vigueur édicté par le Comité de la F.C.I.

ACTUALITÉS DU SCF

FLASH INFO

AGENDA

Consulter les autres expositions en France et à l'étranger, sur cedia.fr ,sccexpo.frou de doglle.com

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
6
7
8
12
13
14
15
18
19
20
21
25
26
27
28
29

COMMISSIONS & COMITÉS

CARTE DES DÉLÉGATIONS

carte delegation

NEWSLETTER

Suivez les actualités du SCF en vous inscrivant à la Lettre d'information générales, ouverte à tous.

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Inscrits sur le site depuis moins de deux ans? Alors vous êtes déjà inscrit sur la liste adhérents. Pour vous désinscrire, contactez le webmaster.